Qu’est-ce que la domotique ?

La domotique n'est pas claire pour vous ? Cet article répondra à toutes vos questions

2 octobre 2018

Vous voyez sans doute les termes « domotique », « maison connectée », « maison intelligente » ou même « smart home » apparaître de plus en plus souvent autour de vous. Mais au fait, la domotique, c’est quoi ? C’est ce que nous vous expliquerons dans cet article. Nous nous appuierons pour cela sur une vidéo, « La maison de l’an 2000 », établissant les bases de la domotique dans les années 70.

Origine et désignation

Le mot « domotique » vient du latin « Domus », maison, auquel on a ajouté le suffixe « tique », des termes « robotique », « informatique » et « télématique ».

La domotique est généralement définie comme l’ensemble des techniques et technologies visant à l’automatisation de la maison.

Quelle est la différence entre une maison connectée et la domotique, alors ? Il n’y en a pas ou pas vraiment. La domotique est juste un terme un peu vieilli pour désigner une maison connectée ou intelligente. « Smart Home » est le terme anglais.

Une « maison connectée » va être équipée d’appareils électriques et informatiques autonomes, dits « intelligents », qui seront liés les uns avec les autres et collaboreront pour automatiser un maximum de nos tâches quotidiennes, et, nous le verrons plus tard, de nous apporter bien plus qu’un peu de temps libre.

Vous serez amené à rencontrer les termes « scènes », « scénarios », « auto-apprentissage » entre autres, qui sont autant de façons de désigner la façon dont ces dispositifs vont opérer. Les « scènes » et « scénarios » sont par exemple la réunion de différentes caractéristiques pour que se déclenche(nt) un ou plusieurs appareils connectés. Par exemple : vous pouvez programmer votre système d’alarme pour qu’il se mette en marche lorsque votre détecteur de mouvement extérieur capte un mouvement alors que vous êtes absent, soit entre 7h30 du matin et 17h30, admettons. L’auto-apprentissage désigne les appareils qui sont capables d’observer votre rythme de vie et d’en déduire les actions à effectuer en fonction du moment de la journée etc.

 

Depuis quand ?

La domotique n’est pas récente. Une vidéo des années 70-80 nous montre l’une des premières maisons intelligentes qui ait jamais été conçue, celle de Pierre Sarda, un ingénieur français à l’époque établi en Belgique, considéré aujourd’hui comme le pionnier de la domotique. Il a construit sa maison en 1974 et nous retrouvons dans la vidéo toutes les bases de la domotique/maison connectée et beaucoup des éléments qui y sont présents le sont dans la domotique contemporaine.

En effet, par exemple, le cœur de la maison connectée est dans cette maison un ordinateur central, équipé de boutons aux différentes fonctions. Nous voyons Pierre Sarda presser les touches pour activer les différentes fonctions de sa maison : volets et écrans qui se baissent, tondeuse à gazon fonctionnant toute seule…

Aujourd’hui, il vous suffit de paramétrer au préalable les actions que vous souhaitez effectuer et ensuite, d’un clic sur votre téléphone, tablette ou ordinateur, parfois même sans que vous ayez besoin de faire quoi que ce soit, vos appareils se mettront en marche. L’ordinateur central est appelé « bridge » et est bien plus petit, comme la plupart des appareils connectés, d’ailleurs; tout est plus compact et plus design, conçu pour s’intégrer dans n’importe quel intérieur.

 

La domotique, dans quel but ?

                La domotique se construit autour de trois grands piliers : le confort, la sécurité et les économies.

En effet, comme le dit la vidéo, « l’idée de base, c’est de développer au maximum le bien-être de l’individu dans son environnement ». Ceci est toujours d’actualité aujourd’hui. Et pour Pierre Sarda, l’environnement est constitué d’éléments naturels -la lumière naturelle, le taux d’humidité, la température…- et artificiels (et j’entends ici le terme artificiel dans son sens premier) -la lumière électrique, les éléments de communication intérieure et extérieure…

On automatise donc sa maison pour renforcer son confort en assurant une optimisation du climat intérieur. De nombreuses choses sont possibles : mesurer la qualité de l’air, créer une atmosphère cozy grâce à l’éclairage, l’automatisation de votre système de chauffage etc…

Mais ce n’est pas tout. La domotique vous permet aussi de renforcer votre sécurité. Les systèmes d’alarme intelligents sont de plus en plus précis et permettent même dans certains cas d’éviter les effractions et cambriolages avant qu’ils n’arrivent. Même les babyphones et les sonnettes sont équipés d’une caméra ! Tout est fait pour que vous gardiez l’esprit tranquille, que vous soyez chez vous ou non.

L’éclairage aussi y contribue, d’ailleurs, avec le mode « en vacances » ou « absent » -la dénomination dépend des marques- qui allume/éteint vos luminaires à des horaires aléatoires pour simuler votre présence à la maison et ainsi dissuader d’éventuels cambrioleurs d’entrer chez vous.

D’autres appareils vous permettront aussi de renforcer votre sécurité à l’intérieur de votre maison : des détecteurs de fuite d’eau, pour éviter -outre une consommation d’eau trop importante- les chutes et électrocutions, les détecteurs de fumée et de CO, pour éviter les incendies et intoxications.

Mais rendre votre maison intelligente vous permettra aussi d’optimiser votre consommation d’énergie et vous pourrez même la réduire, par toutes sortes de moyens : prises connectées, moniteurs d’énergie, pommeau de douche… Certaines marques proposent même des panneaux solaires pour alimenter leurs appareils connectés. Vous contribuez donc à votre échelle à préserver l’environnement tout en faisant des économies d’énergie.

 

Pourquoi se lancer dans la domotique ?

Pour toutes les raisons énoncées ci-dessus, évidemment : pour renforcer votre confort, votre sécurité et faire des économies.

La domotique permet aussi de libérer du temps en automatisant les tâches moins agréables : lessives, ménage, etc… et de libérer du temps que vous pourrez passer à faire autre chose. Le passer en famille par exemple, à jouer à des jeux de société, se balader en forêt ou rendre visite à Mamie. Des choses, qui, parce que pris par notre travail et le week-end par toutes ces tâches à accomplir, nous ne prenons pas forcément le temps de faire.

Mais la sphère du divertissement n’est pas exclue de la domotique. En effet, l’éclairage offre un large de possibilités dans ce domaine : coordonner votre éclairage -avec Philips Hue, notamment- à votre télévision, à votre musique etc, pour des expériences audiovisuelles inédites. Les enceintes connectées sont aussi de plus en plus présentes sur le marché. Elles vous permettront d’apprécier votre musique à un tout autre niveau.

Vous ne trouverez pas un appareil connecté qui ait une seule fonction. Le confort et la sécurité, le bien-être et les économies sont autant de raisons de faire ses premiers pas dans la domotique qui se mêlent et cohabitent dans chacun des appareils auxquels vous pourrez penser.

 

La domotique, pour qui ?

Contrairement à ce que laisse entendre la vidéo de l’INA, la domotique n’est pas réservée aux hôtels, hôpitaux ou maisons de retraite. Au contraire, elle tend à se démocratiser et à s’adresser à un plus grand public. De plus en plus d’appareils intelligents deviennent abordables et il y en a pour tous les budgets, tous les besoins, toutes les envies. Elle n’est pas, contrairement à ce que l’on pourrait penser, réservée à une élite disposant de plus de ressources que les classes moyennes.

Comme le dit notre PDG Isabella Namèche dans cet article, vous pouvez très bien décider d’automatiser toute votre maison d’un coup, auquel cas l’investissement est important, il ne faut pas le nier, ou le faire petit à petit. D’autant plus que des kits de démarrage sont disponibles pour de nombreux produits, vous permettant de bénéficier de nombreuses fonctionnalités à petits prix, notamment dans l’éclairage ou la sécurité. Découvrez les conseils d’Isabella dans l’article cité plus haut.

Ils ne faut pas croire non plus que les appareils connectés demandent de grandes capacités intellectuelles et des compétences techniques très précises. La plupart des appareils que nous vendons chez 50five sont plug and play. C’est-à-dire qu’il vous suffit de les brancher pour qu’ils soient prêts à l’emploi. Certaines manipulations sont parfois nécessaires, mais rien qui ne soit très compliqué. Bien sûr, certains thermostats ou dispositifs de sécurité (tels que les sonnettes vidéo par exemple) peuvent nécessiter de faire appel à un professionnel, mais sachez que chez 50five, nous vous proposons un service d’installation pour les appareils dont l’installation est la plus délicate. Et si vous avez des difficultés, vous pouvez toujours contacter notre service client, nous serons heureux de vous aider.

 

La domotique s’inscrit donc dans l’air du temps. De plus en plus de choses s’effectuent via Internet et contrôler ses appareils domestiques en fait partie. Nous pouvons donc dire que la domotique, ou la « Maison connectée » désigne plus les possibilités offertes par ce genre de maison que la maison en elle-même. Il s’agit d’un style de vie qui tend de plus en plus à s’imposer dans une société où les gens sont toujours plus pressés, plus occupés et ont de moins en moins le temps de respirer. Une maison intelligente est une maison où le présent côtoie le futur, un souffle d’air dans la vie déjà bien remplie des gens.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les possibilités des appareils connectés, lisez notre article « Une journée dans ma maison connectée ».